Mater­nelle
Ele­men­taire
COLLÈGE
LYCÉE

Les aménagements pédagogiques

Le Lycée français de Vienne pro­pose tous les amé­nage­ments recom­mandés par le Min­istère de l’Éducation français. Il s’agit de mesures d’adaptation dans la sco­lar­ité de l’élève dont les besoins spé­ci­fiques ont été iden­ti­fiés et/ou diagnostiqués.

Le Pro­jet Per­son­nal­isé de Sco­lar­i­sa­tion est des­tiné aux enfants en sit­u­a­tion de handicap.

Com­ment procéder ?

La famille fait appel à un médecin qui définit le hand­i­cap de l’enfant. Elle peut deman­der con­seil à la référente ÉBÉP si elle le souhaite. Lorsque le diag­nos­tic est établi, l’équipe éduca­tive se réu­nit et rédi­ge le PPS. Ce doc­u­ment décrit les amé­nage­ments de sco­lar­ité pré­con­isés pour met­tre l’enfant en sit­u­a­tion de réus­site scolaire.

Exem­ple : mise en place de l’accompagnement de l’élève en sit­u­a­tion de hand­i­cap par un.e AESH (Accompagnant.e d’Élève en Sit­u­a­tion de Handicap).

Le PPS est éval­ué régulière­ment lors des réu­nions de suivi de sco­lar­i­sa­tion et est com­plété par le guide d’évaluation sco­laire, le Geva-sco.

Le Plan d’Accompagnement Per­son­nal­isé est des­tiné aux élèves présen­tant des dif­fi­cultés sco­laires durables en rai­son d’un trou­ble des appren­tis­sages. Par exem­ple : la dyslex­ie, la dyscal­culie, la dysorthogra­phie, ou encore le trou­ble du lan­gage oral, le trou­ble développe­men­tal de la coor­di­na­tion ou les déficits de l’attention avec ou sans hyperactivité…

Com­ment procéder ?

Le PAP peut être pro­posé par la famille ou par l’enseignant.e. Le médecin con­state les trou­bles et émet des recom­man­da­tions pour la mise en place de ce pro­to­cole. L’équipe éduca­tive se réu­nit ensuite et décide des amé­nage­ments per­ti­nents pour l’enfant.

Le Plan Per­son­nal­isé de Réus­site Éduca­tive est des­tiné aux élèves ne maîtrisant pas cer­taines com­pé­tences et con­nais­sances à la fin d’un cycle d’enseignement. Il est aus­si pré­con­isé pour les élèves à haut poten­tiel ou précoces.

Com­ment procéder ?

Le PPRE est pro­posé par l’enseignant.e qui en informe la famille. L’équipe éduca­tive se réu­nit régulière­ment pour éval­uer l’efficacité du PPRE. Si les dif­fi­cultés per­sis­tent, il peut être jus­ti­fié de rem­plac­er le PPRE par un PAP .

Le Pro­jet d’Accueil Indi­vid­u­al­isé est des­tiné aux enfants souf­frant de patholo­gies chroniques. Par exem­ple : aller­gies, intolérances ali­men­taires, diabète.

Ce pro­to­cole facilite l’accueil de l’enfant malade à l’école, avec par exem­ple un amé­nage­ment de la sco­lar­ité pour un con­trôle réguli­er de la gly­cémie, ou un suivi de la sco­lar­ité en cas d’hospitalisation.

Com­ment procéder ?

La famille alerte l’équipe enseignante de la patholo­gie de l’enfant. L’équipe éduca­tive se réu­nit pour rédi­ger le PAI, avec la présence de l’infirmière et sur les con­seils du médecin trai­tant de l’enfant.

NOTRE NEWSLETTER